Articles

macaron justice

Panel : «Les défis de la souveraineté alimentaire au Québec et au Guatemala»

macaron justice

Caroline Laurin et Stéphanie Wang, deux membres de l’Union Paysanne impliquées activement dans le Comité international, participeront à un panel de discussion mardi le 5 novembre prochain à la Maison de la culture Claude-Henri-Grignon à Saint-Jérôme.

L’événement est organisé dans le cadre des 17e Journées québécoises de la solidarité internationale (JQSI) de l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI). La rencontre sera animée par Marcel Gosselin, président de SLAM.

 

Panel : « Les défis de la souveraineté alimentaire au Québec et au Guatemala »

Mardi 5 novembre de 19h à 22h
Salle Anthony-Lessard de la Maison de la culture Claude-Henri-Grignon
101 Place du Curé-Labelle à Saint-Jérôme
Entrée libre (contribution volontaire)

Pour en savoir plus :  http://www.jqsi.qc.ca/spip.php?article2197

 

Un membre de l’Union paysanne poursuivi par l’UPA

Lachute, 31 octobre 2013. Dans 24 heures, l’Union paysanne accompagnera au Palais de Justice de Joliette l’un de ses membres et semencier biologique, Jean-François Lévesque, dans sa cause contre l’Union des Producteurs Agricoles (UPA). Cette dernière lui réclame 2265,26$ en cotisations syndicales impayées.

Jean-François Lévesque refuse de le faire en raison du principe de liberté d’association qui n’existe pas réellement en agriculture au Québec. De plus, il ne possède pas le statut de producteur au sens défini par le MAPAQ.

L’Union paysanne, qui mène ce combat depuis 12 ans, rappelle qu’elle a pu retracer plus de 5000 agriculteurs qui ont été poursuivis par l’UPA pour la cotisation syndicale depuis les années 80. Ce chiffre ne représenterait qu’une portion du total des agriculteurs poursuivis.

C’est pour cette raison que des dizaines de citoyens viendront, demain, au Palais de Justice de Joliette accompagner l’Union paysanne et soutenir le semencier biologique. À l’heure où le Québec fait un grand ménage dans l’industrie de la construction et dans le monde municipal, pourquoi ne pas en profiter pour donner un autre coup de balai et mettre fin au monopole syndical de l’UPA? À quand une commission Charbonneau en agriculture?

Afin de soutenir et de partager cet enjeu important de la démocratie, l’Union paysanne produira une série de capsules d’information destinées à faire connaître au grand public l’absence de liberté réelle d’association en agriculture au Québec.

 

 

« […] dans une société démocratique, on peut difficilement justifier le maintien d’un régime qui oblige un groupe de personnes à adhérer à une structure unique d’association, régime qui, au demeurant, ne prévoit aucun dispositif pour vérifier la volonté des personnes d’y adhérer ou d’y maintenir leur participation. Cette situation est malsaine et nuit même à la crédibilité de l’UPA. »

Jean Pronovost, Président de la Commission sur l’Avenir de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Québec.

 


 

Pièce-jointe :

Pour information :

Benoit Girouard
Président Union paysanne
450-495-1910

           

Maxime Laplante
Vice-président
418-926-2473

L’Union paysanne est un syndicat agricole et citoyen qui intercède auprès du gouvernement, des médias et de l’opinion publique pour promouvoir les intérêts de la paysannerie. Elle donne une place à tout ceux désireux de s’impliquer en faveur d’une agriculture et d’une alimentation paysanne. L’Union paysanne c’est… l’Alliance de la Terre et de la Table.

 

unionpaysanne150

Congrès annuel de l’Union paysanne le 23 novembre 2013 à Contrecoeur

Bonjour à tous!

Ce 13e congrès de l’Union paysanne ouvre ses portes sur un vent de fraîcheur et de renouveau. Depuis l’an passé, de nombreux bénévoles se sont joints à nous et ont permis d’élargir nos actions. Plus que jamais, nous pouvons incarner cette alliance des gens de la terre et de la table.

L’achat local capte l’attention comme un vœu pieux, une vertu inattaquable. Le gouvernement du Québec a formulé l’intention de le favoriser. Mais au-delà du rêve, les entraves entre fermier et consommateur  sont nombreuses: Quotas, plans conjoints, agences de contrôle, normes sanitaires et d’étiquetage, abattage, etc.

Il apparait paradoxal d’encourager l’achat local et tout un système qui favorise la multiplication des intermédiaires et l’industrialisation de la nourriture. Même paradoxe au niveau des lois, alors que la loi sur la mise en marché des produits agricoles affirme libérer la vente directe de tout plan conjoint, mais que la Régie des marchés agricoles agit exactement dans l’esprit contraire en livrant les adeptes de la vente directe au contrôle des plans conjoints, sous peine de poursuites.

Le congrès que nous proposons cette année se veut un congrès de travail concret, afin de poursuivre les actions de l’Union paysanne et d’approfondir l’achat local au Québec.

Que vous soyez fermier ou non, transformateur, commerçant, amateur de bonne nourriture, cuisinier, bref, si vous avez un lien quelconque avec la nourriture, nous vous invitons à ce congrès de travail. Venez contribuer à une vision paysanne de la terre et de la table.

Le conseil de coordination

 


 

Congrès 2013 de l’Union paysanne
Date :
Samedi 23 novembre 2013
Lieu :
Colonie des Grèves de Contrecoeur
10 350, routeMarie-Victorin, Contrecoeur, JOL 1C0 
(voir : www.coloniedesgreves.com )

 


 

Réservez votre place!

 

McLeod Mai04-2 m

 

Journée mondiale de l’alimentation

Montréal, mercredi le 16 octobre 2013 – Pour l’Union Paysanne, le 16 octobre, journée mondiale de l’alimentation, est l’occasion de s’interroger sur les liens que nous entretenons avec la nature, notre alimentation, et ceux et celles qui ont pour mission de nous nourrir. 

Pour la plupart d’entre nous, manger est un acte si banal qu’il est devenu automatique, ce qui génère un manque de réflexion et de conscience par rapport à notre alimentation. Ce manque est le reflet, à nos yeux, d’une perte de connexion significative avec la nature, notre nourriture et les personnes qui la produisent.

Nous avons donc laissé notre alimentation entre les mains des agriculteurs et agricultrices qui se retrouvent seuls face à une agro-industrie qui utilise ce lien de dépendance que nous avons avec la nature pour faire accroître toujours sa part de profits.

Depuis quelques mois, un mouvement de résistance colombien1 initié par les paysans et paysannes secoue leur pays pour dénoncer la criminalisation croissante de la résistance paysanne, les violations systématiques des droits humains, les politiques néolibérales ainsi que l’accaparement des ressources naturelles par les compagnies multinationales. Grâce à l’appui de plusieurs couches de la population, les paysans ont réussi à forcer le gouvernement colombien à abolir, pour une période de deux ans, la résolution 970 qui devait leur interdire le droit de conserver leurs semences.

Cet exemple démontre l’importance d’une Alliance de la Terre à la Table afin de préserver la diversité et la qualité de notre nourriture, tout en s’assurant que l’agro-industrie ainsi que les gouvernements qui la soutiennent travaillent dans l’intérêt du bien commun plutôt qu’à la criminalisation des paysans et à la consolidation de monopoles sur l’alimentation et le vivant.

L’Union Paysanne joint sa voix à celles de ses organisations sœurs membres du réseau international La Via Campesina et demande d’arrêter la criminalisation des producteurs qui essaient de vivre dignement de leur métier. L’Union Paysanne soutient activement Jean-François Lévêque et Guylaine St-Vincent2, rares producteur de semences biologiques au Québec, qui se font actuellement poursuivre par l’Union des Producteurs Agricoles qui ne leur reconnaît pas leur droit à la liberté d’association syndicale.

Des membres du Comité international de l’Union Paysanne animeront une discussion sur le rôle de la participation politique des paysans et des citoyens dans la construction de la souveraineté alimentaire. L’atelier aura lieu aujourd’hui, mercredi le 16 octobre, de 12h30 à 14h dans le cadre de la première édition du marché fermier de l’UQAM3.

Notre système alimentaire est brisé, mais ici comme ailleurs, avons des solutions concrètes à proposer. Nous vous invitons à vous tenir informé et à communiquer avec nous pour de plus amples informations.

 


 

1 – À propos de la grève des paysans colombiens

2 – Jean-François Lévêque et Guylaine St-Vincent, semenciers artisanaux poursuivis par l’UPA

3 – Événement Facebook du marché paysan de l’UQAM

 

Pièce-jointe : 

com-up_2013-10-16_Journee-mondiale-de-l-alimentation.pdf (156 ko)

 

Contacts :

Marie Denis, Comité international de l’Union Paysanne, 514-691-7110
Stéphanie Wang, Comité international de l’Union Paysanne, 514 995-5052
Benoit Girouard, Président, Union Paysanne, 450-495-1910

 

L’Union paysanne est un syndicat agricole et citoyen qui intercède auprès du gouvernement, des médias et de l’opinion publique pour promouvoir les intérêts de la paysannerie. Elle donne une place à tout ceux désireux de s’impliquer en faveur d’une agriculture et d’une alimentation paysanne. 

L’Union paysanne c’est… l’Alliance de la Terre et de la Table.

 

devanture cuba

Remise des bourses de l’Union Paysanne

Annonce des résultats aux bourses offertes aux délégués de l’Union Paysanne pour leur participation aux formations en agroécologie à Cuba!! Notez qu’il est toujours possible de s’inscrire comme participants! Une rencontre pré-départ aura lieu le 16 octobre prochain à 18h30 à Montréal pour toute la délégation.

 

 

Remise des Bourses de l’Union paysanne

DÉLÉGUÉS PAYSANS OFFICIELS : 250$ chacun offert par l’Union Paysanne

  • Claude Lussier, Coop de solidarité Le Grenier Boréal, Minganie
    Claude Lussier, technicien en technique de protection de l’environnement converti en agriculture biologique, directeur et un des fondateurs de la COOP de solidarité agroforestière de Minganie – Le Grenier boréal . Le Grenier boréal, situé à Longue-Pointe-de-Mingan sur la Côte-Nord, est en démarrage. Maraîchage et fruiticulture en permaculture et semi-intensif, récolte en forêt, apiculture, service conseil en agroforesterie. Lauréat du concours québécois en entreprenariat « Entreprise d’économie sociale Côte-Nord » et lauréat du prix « Reconnaissance en développement durable ». Situé en milieu nordique maritime, nous voulons produire, récolter et protéger notre milieux.
  • Bruno V. et Caroline Laurin, Ferme les Légumes d’Hiverts, Saint-Félix-de-Valois
    Caroline démarre son projet de ferme en ASC en 2010 sur une petite parcelle familial de Saint-Félix-de-Valois alors qu’elle poursuit des études d’agronomie à Mc Gill. Bruno, boulager attitré du marché de solidarité local et instructeur de technique de  survie en forêt  s’implique activement sur la ferme depuis 2012. Ils produisent, avec l’implication de la famille, 60 paniers maraîchers biologiques et desservent 2 marchés de solidarité. Caroline s’intéresse depuis longtemps à l’idée de créer un écosystème agricole, selon les principes de l’agro-écologie; ainsi, depuis les débuts, la production se fait sur planches permanentes avec allées enherbés, dans un objectif de préservation du sol et d’augmentation de la biodiversité. L’innovation par et pour les agriculteurs telle que l’approche « paysan à paysan » qui à cours à Cuba est une méthode dont Bruno et Caroline ont très hâte de voir les résultats concrets sur le terrain. L’agriculture écologique d’ici, à leur sens,  peut s »inspirer du dynamisme qui existe au sud et de toute la créativité déployée par la nécessité, bien que notre réalité soit très différente.

DÉLÉGUÉE JEUNE RELÈVE : 200$ offert par les Jardins de la Grelinette

  • Ketsia Johns, agronome et candidate à la maîtrise en agroforesterie
    Ketsia, femme dynamique et impliquée, est portée par de nombreuses passions dont l’alimentation, les plantes médicinales, l’agroécologie, les découvertes interculturelles ainsi que la relation entre l’homme et son environnement pour ne nommer que ceux-là. Elle a complété une technique en écologie appliquée et un baccalauréat en agronomie. Ses formations l’ont mené à travailler entre autres dans un jardin maraîcher biologique aux Îles-de-la-Madeleine, dans une coopérative de production d’origan en Bolivie et une entreprise de production et transformation de plantes médicinales dans les Laurentides. Elle combine maintenant plusieurs de ses intérêts dans le cadre de sa maîtrise en agroforesterie où elle mène un projet de recherche sur les facteurs d’adoption de l’agroforesterie par les paysans de la région de Cienfuegos à Cuba. Elle souhaite approfondir ses compétences pour devenir conseillère en agroforesterie, poursuivre divers projets de recherche et cultiver elle-même afin de contribuer au développement de modèles d’agriculture plus durable.

 

 

Merci à tous ceux et celles qui ont participé!

Notez qu’il est toujours possible de s’inscrire comme participants! Contactez le comité international pour plus d’informations à international@unionpaysanne.com. Nous diffuserons bientôt les noms de la délégation complète de l’Union Paysanne à ces événements! Une rencontre pré-départ aura lieu le 16 octobre prochain à 18h30 à Montréal pour toute la délégation.

 

 

Dates importantes à venir :

Octobre

16 octobre : Journée mondiale de l’alimentation! Des membres du comité international animeront une discussion sur l’heure du midi au marché paysan de l’UQAM
18 octobre 11h : Assemblée générale annuelle de Vigilance OGM ***L’Union Paysanne recherche un/e membre pour siéger sur le conseil d’administration de Vigilance OGM***

Novembre

18-20 novembre – Ottawa : Conférence sur l’agroécologie (avec Miguel Altieri (en vidéo diffusion) et Jean-Martin Fortier)
22-24 novembre – Saint-Sixte, Outaouais: Rencontre RJME
24-27 novembre – Montréal : Assemblée générale annuelle de Sécurité alimentaire Canada
28-30- Ottawa : Congrès annuel de l’Union Nationale des fermiers nfu.ca/about/conventions

 

 

3e youth assembly P1000872 m

La Via Campesina : Processus régional des jeunes et nouvelles de Jakarta

Aux membres jeunes et à la relève de l’Union Paysanne qui souhaiteraient en savoir davantage sur le travail des jeunes de Via Campesina en Amérique du nord : voici un message du coordonateur régional des jeunes de Via Campesina annonçant un appel conférence le 28 août prochain!

Si cela vous intéresse ou si vous avez des questions, veuillez écrire à: international@unionpaysanne.com

Comité international de l’UP


 

3e youth assembly P1000872 m

La 6e Conférence internationale de Jakarta a mené à plusieurs grands résultats qui auront des effets importants sur le processus des jeunes (et le fonctionnement global du mouvement) dans nos régions, aux niveaux international et dans les principaux domaines thématiques du mouvement. Ceci affectera également notre direction et les structures de coordination de l’organisation.

Il y a deux documents ci-dessous en pièces-jointes qui ont été produits lors de l’Assemblée des jeunes de LVC.

1/ La « Déclaration des Jeunes» a été l’articulation de clôture de la jeunesse. C’est pour servir un message à nos camarades du monde entier, que les jeunes ont une vision pour l’avenir et une meilleure compréhension des causes profondes et des symptômes des crises actuelles.

2/ Le « Plan d’action » est le cadre, les thèmes directeurs de la jeunesse dans les années à venir. Il n’est pas destiné à être imposé dans nos régions, il a été rédigé comme une synthèse de toutes les grandes intersections dans lesquelles nous nous engageons dans nos différents pays et régions. Vous trouverez sur ce document, que notre région est responsable de la co-coordination de deux thèmes – Migrations et Agroécologie. La pièce centrale de ce plan d’action est le fonctionnement interne et l’accent mis sur le renforcement de notre niveau d’auto-organisation. S’il vous plaît répondre en arrière si vous souhaitez mettre ces documents en espagnol et en français.

Pour nous, dans notre région, nous avons quelques pistes claires pour s’engager avec les autres, à l’étranger et au pays. Tout d’abord, la prochaine réunion régionale sera organisée par l’Association des travailleurs agricoles de la Floride (FWAF) dans Apopka, en Floride à la mi Janvier 2014 (date exact à déterminer). Ce serait une bonne opportunité de se rencontrer en personne, de s’engager dans la formation et le partage de nos expériences et de nous auto-organiser pour les prochaines perspectives à court et à long terme. Deuxièmement, il y a la possibilité de participer à une formation en agroécologie. Cette formation est organisée par l’ANAP, à Cuba, en Novembre prochain, les dates sont du 10 au 29. Il y a eu une demande pour former une délégation américaine et CA, et, idéalement, ce serait largement composée par des jeunes.

Pour débuter ce processus, il va y avoir un appel conférence (en anglais) des jeunes de la région, le mercredi 28 Août (heure à déterminer).
Sur cet appel, nous allons discuter de la conférence de Jakarta et le processus de la jeunesse au niveau international, continuer à construire un mécanisme collectif pour faciliter le partage, la communication et les échanges.

Paix.

P.S. Voici quelques photos de Jakarta, avec Audio et Vidéo!

https://picasaweb.google.com/wang.stephaniekp/Indonesia?authkey=Gv1sRgCOGQoMfmrL7CgAE&feat=email

http://tv.viacampesina.org/June-2013-Follow-the-VI

Blain Snipstal

 


 

assemblee P1000842 m
Evening Folks,

Hope this message finds you well and in the midst of a bountiful summer.

Several Months have elapsed since our previous communiques in regards to our regional process and lead-up to the 6th International Conference of La Via in Jakarta – that took place this past June.

While in Jakarta, there were several major outcomes from the conference that will have large effects on the youth process (and overall functioning of the movement) in our regions, at the international levels and within the major thematic areas of the movement. The affects will also be seen in our leadership and coordination structures.

There are two documents attached that were produced from the Youth conference. The « youth Declaration » was the closing articulation of the youth. It’s to serve as a message to our comrades around the world, that the youth have a vision for the future and an understanding the root causes and symptoms of the current crises. The « Action Plan » is the framework, the guiding themes for the youth in the coming years. It is not meant to be imposed in our regions, it was drafted as a synthesis of all the major intersections that we are engaging in our individual countries and regions. You will find on this document, that our region is co-coordinating two themes – Migrations and Agroecology. The central piece to this action plan is the internal functioning and the focus on strengthening our levels of self-organization. Please respond back if you would like these documents in Spanish and French.

For us, in our region, we have some clear avenues to engage with each other in person, both abroad and domestically. First, the next regional meeting will be hosted by the Farm Workers Association of FLorida (FWAF) in Apopka, Florida in Mid January of 2014 (exact dated TBD). This would be a strong opportunity to encounter each other in person, engage in training and sharing of our experiences and self-organize ourselves for the next short and long-term horizons. Secondly, there is an opportunity to participate in a Agroecology training specifically for LVC activists. This training is being hosted by ANAP, in Cuba in this coming November, the dates are from the 17 – 27. There has been a request to form a US and CA delegation, and ideally this would be heavily comprised by youth.

To keep this thread moving, there is going to be a youth call on Wednesday, August 28th. The times for this have yet to be determined. The week of the 26th, we will send out a call-in number/info on the call as well as a proposed agenda. On this call we will discuss the Jakarta conference and the youth process internationally, continue to build a collective mechanism for us to share, communicate and have exchanges, along with any suggestions you all may have. In the coming days, you all will receive and invitation to join a group titles « LVC Youth – NA » to help aid our communication. Once you receive this, please accept and send it along to all other youth/young folks who are comrades of yours that are engaged in the struggles of your organizations and local work.

Peace.

P.s. Here are some photos from Jakarta, along with Audio and Video!

https://picasaweb.google.com/wang.stephaniekp/Indonesia?authkey=Gv1sRgCOGQoMfmrL7CgAE&feat=email

http://tv.viacampesina.org/June-2013-Follow-the-VI

Blain Snipstal

 


 

Pièces-jointes :

LVC_3e_assemblee_des_jeunes.pdf

LVC_Declaration_Jeunes_Jakarta.pdf

2013-07-24-agroe s

Invitation : Formation et rencontre internationale d’Agroécologie à Cuba

Aux membres et ami(e)s de l’Union Paysanne,

Voici une invitation à participer à une série d’événements en agroécologie organisée par l’Asociación Nacional de Agricultores Pequeños (ANAP-Vía Campesina, Association nationale des petits agriculteurs) de Cuba et La Via Campesina :

 

 

  • 10-16 Novembre : formation sur l’agroécologie à Cuba donnée par l’ANAP
  • 17-24 Novembre : 4e rencontre internationale d’agroécologie
  • 24-29 Novembre : formation sur la méthode de paysan-à-paysan donnée par La Via Campesina

Dans le passé, cette rencontre a été un espace important de formation pour les camarades d’autres pays. C’est également une tradition pour la Commission d’agriculture paysanne durable de LVC d’organiser une délégation internationale à cet événement de LVC.

L’Union Paysanne encourage ses membres paysans et paysannes, citoyens et citoyennes, étudiants et étudiantes, amis et amies de l’Union Paysanne à prendre part à cet événement unique pour tous ceux et celles qui souhaitent en apprendre davantage sur les aspects autant techniques, politiques, économiques, sociaux et culturels de l’agriculture paysanne agroécologique.

Cuba, un pays éloigné, oui mais qui a une grande expertise en agroécologie. L’agroécologie est une démarche scientifique alliant l’agriculture à la protection et la régénération de l’environnement.

Cuba est une école à ciel ouvert. Voici quelques exemples de ce que nous pouvons y apprendre :

  • Arrosage sélectif
  • Cultures en nid
  • Combinaisons de plantes (cultures mixtes)
  • Barrières biologiques
  • Engrais, pesticides et insecticides biologiques (plantes, insectes)
  • Système des coopératives très bien ancré
  • Système d’entraide « paysan-à-paysan » (partage des savoirs entre diverses personnes pratiquant une agriculture écologique)

Toute personne intéressée à faire partie de la délégation de l’Union Paysanne à un ou l’autre de ces événements est invité à nous écrire par courriel au plus tard le 12 septembre à minuit, car un soutien financier pourrait être disponible, particulièrement pour les membres de 35 ans et moins.

 

devanture-cuba m

 


 

Une bourse de l’Union paysanne pour un voyage de représentation à Cuba!

Pour encourager la participation de ses membres paysans et paysannes, une bourse de 500$ sera octroyée à un/une membre qui agira à titre de délégué officiel :

Tous les détails sur les bourses ici.

 


 

 

Le Comité International de l’Union Paysanne

international@unionpaysanne.com

 

2013-07-24-agroe s

Page couverture d’une publication à propos du mouvement de Campesino à Campesino de l’ANAP à Cuba.

 

vignoble-les-vents-d-anges

Pique-nique des comités de l’Union paysanne

Pour joindre l’utile à l’agréable. L’Union paysanne invite les gens voulant participer à un de nos comités, à pique-niquer au Vignoble Les Vents d’Ange.

Chacun apporte son lunch. Après avoir fait connaissance, mangé, et bu, nous serons fin près pour travailler en comité, sur l’herbe ou sous un arbre.

Apportez-vous quelques sous si vous prévoyez faire des achats à la boutique de la ferme qui est également le centre d’interprétation de la courge.

Les comités sont: Financement, Communication, Soutien au Réseau, Action Politique, International, Bien-être animal et Lait cru.

 


 

Quand

samedi 29 juin 2013

Horaire

11:00 – 17:00

839 chemin Principal, St-Joseph-du-Lac, Qc

 

Inscrivez-vous sur la page Facebook de l’événement. Il est très important de confirmer car nous devons en aviser le vignoble.

 


 

vignoble-les-vents-d-anges

Suivez le lien et confirmez votre présence  : https://www.facebook.com/events/209027205916137/

Visiter le site Web du Vignoble Les Vents d’Ange : http://www.vignobleventsdange.com/accueil.html

 

Caroline Pageau

Nomination de Caroline Pageau

Caroline Pageau Lachute, 12 juin 2013. L’Union paysanne est fière d’annoncer la nomination de madame Caroline Pageau au poste de première secrétaire-générale de notre organisation. Madame Pageau occupe ainsi l’un des deux postes réservés à un citoyen sur le conseil de coordination de l’Union paysanne.

Elle verra à soutenir le président et le vice-président dans leurs fonctions de communication et d’action politique. En ce sens, les talents et l’expertise de madame Pageau en ces domaines seront un atout pour notre mouvement.

D’abord chargée de projet, et agente de communication de longue date auprès des Première Nations, elle a ensuite touché autant à la politique municipale que provinciale. Elle était jusqu’à janvier 2013 conseillère politique au cabinet de la ministre Agnès Maltais. Elle fût également attachée politique aux cabinets du whip et du chef de l’opposition officielle en 2007-2008. Son implication dans les milieux communautaires et son intérêt personnel pour l’agroalimentaire l’amènent à l’Union paysanne. Nul doute que notre organisation se trouve enrichie de cette nomination.

 


 

Pièce-jointe : com-up_2013-06-12_Nomination_Caroline_Pageau.pdf (90 ko)

Pour information :

Benoit Girouard
Président Union paysanne
450-495-1910

L’Union paysanne est un syndicat agricole et citoyen qui intercède auprès du gouvernement, des médias et de l’opinion publique pour promouvoir les intérêts de la paysannerie. Elle donne une place à tout ceux désireux de s’impliquer en faveur d’une agriculture et d’une alimentation paysanne. L’Union paysanne c’est… l’Alliance de la Terre et de la Table.

 

PourUnePolitiqueAgricole m

Pour une Politique agricole de la Terre à la Table

PourUnePolitiqueAgricole m

Pourquoi une politique agricole ?

En fait parce que le Québec n’en a pas! Une multitude de lois ont forgé notre agriculture, mais aucune première politique ne vient orienter l’ensemble. Il en a résulté une gouvernance à vue de nez, sans gouvernail, avec une direction qui change au gré des crises agricoles.

Prenez action avec nous!