Articles

Semences

Production de semences biologiques (3,5h)

SemencesMercredi le 9 septembre de 13h00 à 16h30

À la ferme Coop Tournesol
1025 ch. St-Dominique, Les Cèdres, J7T 1P5
(15 minutes à l’ouest de Vaudreuil-Dorion).


 

La formation {snippet paysan-a-paysan}

Après cette formation d’une demi-journée, vous serez en mesure de produire  vos propres semences! Après un survol de la culture des plantes-mères et de la récolte de celles-ci, vous apprendrez à nettoyer les semences. Une fois ces étapes franchies, Daniel, votre formateur, parlera de la conservation et l’entreposage des semences.

 

Votre formateur : Daniel Brisebois

Daniel BriseboisDaniel Brisebois est l’un des 5 fermiers de la ferme coopérative Tourne-Sol. Il est co-auteur de “Crop Planning for Organic Vegetable Growers” et écrit un blog sur la production de semences (goingtoseed.wordpress.com). Daniel est sur le comité de direction du Réseau des Semenciers Biologique de Canada de l’Est et il était président de Cultivons Biologique Canada. Il détient aussi un baccalauréat en génie agricole de l’Université McGill. Il va s’en dire qu’il est un formateur de choix!

La ferme coopérative Tourne-Sol produit des semences et des légumes biologiques sur 12 acres. Les produits Tourne-Sol sont distribués aux 300 familles de leurs paniers biologiques hebdomadaires, au Marché de Ste-Anne-de-Bellevue et par le biais d’un magasin en ligne.

 

Autre information

  • Vous voulez covoiturer ? Contactez-nous par courriel, il nous fera plaisir de vous mettre en contact avec d’autres participants.

 

Inscription

Les places sont limitées, inscrivez-vous rapidement!

Prix membre : 35$
Prix non-membre : 45$

Pour devenir membre de la coopérative de solidarité le Centre paysan (40$), remplissez le formulaire suivant.
*Si vous éprouvez des difficultés à acheter votre billet sur le site d’Eventbrite, contactez directement le Centre paysan.

Pour plus d’information, contactez le Centre paysan !

centrepaysan@gmail.com
450-230-5046

 

Un membre de l’Union paysanne poursuivi par l’UPA

Lachute, 31 octobre 2013. Dans 24 heures, l’Union paysanne accompagnera au Palais de Justice de Joliette l’un de ses membres et semencier biologique, Jean-François Lévesque, dans sa cause contre l’Union des Producteurs Agricoles (UPA). Cette dernière lui réclame 2265,26$ en cotisations syndicales impayées.

Jean-François Lévesque refuse de le faire en raison du principe de liberté d’association qui n’existe pas réellement en agriculture au Québec. De plus, il ne possède pas le statut de producteur au sens défini par le MAPAQ.

L’Union paysanne, qui mène ce combat depuis 12 ans, rappelle qu’elle a pu retracer plus de 5000 agriculteurs qui ont été poursuivis par l’UPA pour la cotisation syndicale depuis les années 80. Ce chiffre ne représenterait qu’une portion du total des agriculteurs poursuivis.

C’est pour cette raison que des dizaines de citoyens viendront, demain, au Palais de Justice de Joliette accompagner l’Union paysanne et soutenir le semencier biologique. À l’heure où le Québec fait un grand ménage dans l’industrie de la construction et dans le monde municipal, pourquoi ne pas en profiter pour donner un autre coup de balai et mettre fin au monopole syndical de l’UPA? À quand une commission Charbonneau en agriculture?

Afin de soutenir et de partager cet enjeu important de la démocratie, l’Union paysanne produira une série de capsules d’information destinées à faire connaître au grand public l’absence de liberté réelle d’association en agriculture au Québec.

 

 

« […] dans une société démocratique, on peut difficilement justifier le maintien d’un régime qui oblige un groupe de personnes à adhérer à une structure unique d’association, régime qui, au demeurant, ne prévoit aucun dispositif pour vérifier la volonté des personnes d’y adhérer ou d’y maintenir leur participation. Cette situation est malsaine et nuit même à la crédibilité de l’UPA. »

Jean Pronovost, Président de la Commission sur l’Avenir de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire du Québec.

 


 

Pièce-jointe :

Pour information :

Benoit Girouard
Président Union paysanne
450-495-1910

           

Maxime Laplante
Vice-président
418-926-2473

L’Union paysanne est un syndicat agricole et citoyen qui intercède auprès du gouvernement, des médias et de l’opinion publique pour promouvoir les intérêts de la paysannerie. Elle donne une place à tout ceux désireux de s’impliquer en faveur d’une agriculture et d’une alimentation paysanne. L’Union paysanne c’est… l’Alliance de la Terre et de la Table.

 

Guylaine-et-Jean-Francois m

L’UPA traîne un producteur biologique en justice pour qu’il adhère de force à son organisation

Le premier novembre 2013 prochain, plutôt que d’exercer mon métier de semencier et de travailler à la réussite de mon entreprise, je devrai me présenter devant les tribunaux afin d’expliquer pourquoi je ne veux pas être membre de l’Union des producteurs agricoles (UPA), qui me force à adhérer à son syndicat et me réclame la somme de 2265.26 $ en «cotisations».

Les raisons pour lesquelles je ne veux pas adhérer à l’UPA sont simples. Étant un producteur biologique je ne veux pas faire partie d’une organisation syndicale dont je ne  partage pas la vision. L’UPA prône une agriculture productiviste qui est à l’opposé de ma façon de travailler la terre. Adhérer à ce syndicat, serait pour moi un non-sens et irait dans la direction opposée à tout le travail que j’ai effectué depuis des années.

Le problème serait pourtant simple à régler. En théorie si l’UPA ne me convient pas je n’ai qu’à adhérer à un autre syndicat agricole plus près de mes valeurs. En théorie… Car concrètement c’est impossible. Au Québec il n’y a pas d’alternative au monopole de l’UPA. Bien des agriculteurs ont contesté ce monopole avant moi. L’UPA a serré la vis aux contestataires en obtenant du gouvernement du Québec, la loi 85 en 1995. En bref, cette loi force les agriculteurs à payer leur cotisation à l’UPA pour pouvoir recevoir leur remboursement de taxe foncière agricole…

Nous savons tous que la démocratie s’exprime par le pluralisme et la possibilité de choisir. Le système d’accréditation unique de l’UPA n’offre pas de choix. Les agriculteurs québécois sont les seuls au monde à être privés du droit de choisir leur syndicat. Il est temps de changer ce système dépassé et antidémocratique. Cela est souhaitable et possible. Et je tiens à souligner que ce n’est pas un rêveur déconnecté qui fait cette affirmation, mais un entrepreneur rationnel à la tête d’une PME en pleine croissance, qui créé des emplois dans sa région et contribue à l’économie québécoise. Le tout, dans le respect de la biodiversité et de l’environnement!

À l’heure où le Québec fait un grand ménage dans l’industrie de la construction et dans le monde municipal, pourquoi ne pas en profiter pour donner un autre coup de balai et mettre fin au monopole syndical de l’UPA?

 

« […] dans une société démocratique, on peut difficilement justifier le maintien d’un régime qui oblige un groupe de personnes à adhérer à une structure unique d’association, régime qui, au demeurant, ne prévoit aucun dispositif pour vérifier la volonté des personnes d’y adhérer ou d’y maintenir leur participation. Cette situation est malsaine et nuit même à la crédibilité de l’UPA. »

– Extrait du rapport Pronovost (CAAAQ) p.235

 

Jean-François Lévêque et Guylaine St-Vincent, semencier artisanal.

 


 

Guylaine-et-Jean-Francois m

 


 

Pièces-jointes :

 

capsule1 liberte-association

Capsule 1 – Poursuite par l’UPA contre un agriculteur biologique

capsule1 liberte-associationLe premier novembre 2013 prochain, plutôt que d’exercer son métier de semencier et de travailler à la réussite de son entreprise, un agriculteur bio devra se présenter devant les tribunaux afin d’expliquer pourquoi il ne veut pas être membre de l’Union des producteurs agricoles (UPA), qui le force à adhérer à leur syndicat et lui réclame la somme de 2265.26 $ en «cotisations».

L’Union paysanne sera là pour défendre les intérêt de ce petit producteur de la région de Lanaudière.

 

{source}
<iframe width= »560″ height= »420″ src= »//www.youtube-nocookie.com/embed/ljFUe5EKznw » frameborder= »0″ allowfullscreen></iframe>
{/source}

 

Lien de la vidéo : http://youtu.be/ljFUe5EKznw

Capsule suivante »

 

Voir aussi :