Articles

Pour nourrir le Québec, donnons une place aux paysans et à la relève agricole.

C’est n’est plus un secret pour personne, il n’y a pas d’ouverture, ni pour la relève agricole, ni pour les paysans dans les secteurs sous quota au Québec. Cette situation, qui perdure depuis plus de 40 ans, est due en grande partie à la résistance des cartels1 qui contrôlent ces secteurs à partager avec les jeunes générations. Lire la suite

Sept questions sur les enjeux agricoles pour les partis politiques

Lachute, samedi 15 mars 2014 Depuis maintenant 12 ans, l’Union paysanne porte la voix des agriculteurs, des paysans et de la population en faveur d’une agriculture et d’une alimentation à échelle réellement humaine.

Toute campagne électorale est un moment privilégié pour sonder les différents partis sur leurs positions et les engagements qu’ils sont prêts à prendre. Mais, étrangement, il est rare d’entendre parler d’agriculture et d’alimentation même si celles-ci représentent une part importante de l’économie du Québec. L’Union paysanne estime donc pertinent de soumettre aux partis politiques 7 questions à saveur agricole et alimentaire.

En effet, afin de bien comprendre où se situe chaque parti politique en matière d’agriculture et d’alimentation, l’Union paysanne leur demande de répondre à 7 questions qui couvrent une partie des intérêts des agriculteurs et de la population québécoise. Leurs réponses seront dévoilées lors du Conseil national de l’organisation à St-Hyacinthe le 29 mars prochain.

Nous les invitons donc, dès maintenant, à mettre les enjeux agricoles, de forêt, de ruralité et d’alimentation au cœur de cette campagne… électorale.

 

Questions
  1. À l’heure actuelle, le Canada permet la vente de fromages de lait cru importés qui sont soumis à des exigences inférieures que celles auxquelles les fromages de lait cru québécois sont soumis. Quels engagements votre parti est-il prêt à prendre pour remédier à cette situation inéquitable et favoriser la liberté de production des fromagers québécois?
  2. Quels engagements votre parti est-il prêt à prendre pour assurer la liberté d’association aux producteurs agricoles du Québec et garantir le pluralisme syndical comme dans tous les autres secteurs d’emploi au Québec?
  3. Quels engagements votre parti est-il prêt à prendre pour permettre aux Québécois qui le désirent d’avoir une production supérieure à 99 poulets, comme c’est le cas dans les autres provinces canadiennes où la limite permise varie de 500 à 2000?
  4. Quels engagements votre parti est-il prêt à prendre pour augmenter la production biologique au Québec?
  5. Quels engagements votre parti est-il prêt à prendre en matière d’étiquetage des OGM sachant que cette question fait l’objet d’une quasi unanimité chez les Québécois?
  6. Quels engagements votre parti est-il prêt à prendre afin de favoriser la relève agricole, qu’elle soit familiale ou non?
  7. Quels engagements comptez-vous prendre afin d’augmenter les achats institutionnels de produits du Québec malgré les accords de l’ALENA?

 


 

Pièce-jointe :

com-up_2013-03-15_Questions_Elections.pdf

Pour information :

Benoit Girouard
Président Union paysanne
450-495-1910

           

Maxime Laplante
Vice-président
418-926-2473

L’Union paysanne est un syndicat agricole et citoyen qui intercède auprès du gouvernement, des médias et de l’opinion publique pour promouvoir les intérêts de la paysannerie. Elle donne une place à tout ceux désireux de s’impliquer en faveur d’une agriculture et d’une alimentation paysanne. L’Union paysanne c’est… l’Alliance de la Terre et de la Table.

 

Fiducies foncières agricoles – Séminaire sur l’approche coopérative

«Plusieurs conditions favorisant l’émergence du modèle de fiducie foncière agricole coopérative sont réunies dans le contexte actuel. D’une part, la relève agricole et l’accès aux terres pour les jeunes posent problème. D’autre part, nous sommes à l’heure où les citoyens sont davantage sensibilisés à l’importance de consommer localement et aux impacts de leurs gestes sur l’environnement

Par ailleurs, la crise écologique constitue maintenant une réalité qui incite à soutenir la production biologique et l’écoulement des produits à proximité.»

Mettre en place des conditions gagnantes – Fiducies foncières agricoles

8 avril 2011, 9h30 à 16h00, Petit Amphithéâtre, Cégep de Victoriaville

Qu’est-ce qu’une fiducie coopérative agricole? Quels en sont les enjeux? Quel en est le mode de gouvernance? L’objectif du Séminaire vise un partage des connaissances et des expériences pour favoriser une compréhension commune d’un modèle de développement qui pourrait s’avérer une voie porteuse pour l’avenir.

Horaire de la journée

  • 9h: Accueil des participants
  • 9h30: Fiducies foncières agricoles coopératives: qu’est-ce que c’est?
  • 10h30: Exemples québécois
  • 11h30: Diner
  • 12h30: Les enjeux: L’aspect juridique – Le financement – La gouvernance
  • 14h45: Pause
  • 15h: Une stratégie de développement
  • 16h: Clôture du séminaire

Informations

  • http://aruc-dtc.uqar.qc.ca
  • 418-835-1644 poste 28
  • Places limitées. Inscription au coût de 20 $ (dîner inclus)
  • Inscription obligatoire en suivant ce lien: www.surveymonkey.com/fiducies
  • 8 avril 2011, 9h30 à 16h00, Petit Amphithéâtre, Cégep de Victoriaville.
  • Local AR03, pavillon principal; 475, rue Notre-Dame Est, Victoriaville.

«Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants.» A. de St-Exupéry