Articles

François Gendron.

Le ministre François Gendron doit mener une enquête sur les agissements de l’UPA en agriculture

Le 1er novembre dernier, la cour des petites créances de Joliette recevait l’UPA en poursuite contre une entreprise de semences biologiques. L’entreprise visée par la poursuite ne possède pas le statut de producteur agricole, mais l’UPA lui réclame quand même plus de 2000$ en cotisations syndicales. Fait surprenant, le juge n’a pas tranché le litige, mais référé le dossier au tribunal de la Régie des marchés agricoles.

François Gendron. François Gendron, le Ministre de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec

Selon le représentant de l’UPA, le ministère de l’agriculture du Québec n’a aucun rôle à jouer lorsqu’il s’agit de déterminer si un fermier peut être déclaré producteur agricole ou non. Pourtant la loi est claire et c’est bien le MAPAQ qui détermine le statut de producteur agricole1. Statut qu’il faut demander. C’est d’ailleurs ce même ministère qui, en vertu d’une entente validée par la Commission d’accès à l’information du Québec, transmet la liste des agriculteurs «enregistrés», à l’UPA. Lors de l’audition, l’UPA a même tenté d’obtenir les renseignements financiers de l’entreprise, alors qu’il revient au MAPAQ de recueillir ces données.

Une trentaine de personnes s’étaient déplacées pour aller soutenir les propriétaires des Jardins de l’Écoumène contre les attaques de l’UPA. Pour l’Union paysanne, il s’agissait d’une autre démonstration d’abus de pouvoir de la part de l’UPA, qui tente de se substituer au MAPAQ.

L’Union paysanne estime qu’il est urgent que le MAPAQ reprenne le contrôle de l’agriculture, au lieu de l’abandonner à l’UPA comme c’est le cas actuellement. Quoi qu’en dise l’UPA en cour, le Ministre de l’agriculture est clairement responsable de l’application de la loi sur les producteurs agricoles (article 57). Poursuivre une entreprise biologique de semences est clairement une manœuvre arbitraire de bâillonnement. Pourquoi l’UPA ne poursuit-elle pas les géants de l’industrie des semences transgéniques que sont Monsanto, Syngenta ou Novartis?

Le ministre François Gendron doit mener une enquête sur les agissements de l’UPA. Il est urgent d’appliquer les recommandations du rapport Pronovost en agriculture, incluant celle de mettre fin au monopole de cette organisation sur l’agriculture du Québec.

 

Référence :

  1. http://bit.ly/16VjagY

 

Pièce-jointe :

Pour information :

Benoit Girouard
Président Union paysanne
450-495-1910

           

Maxime Laplante
Vice-président
418-926-2473

L’Union paysanne est un syndicat agricole et citoyen qui intercède auprès du gouvernement, des médias et de l’opinion publique pour promouvoir les intérêts de la paysannerie. Elle donne une place à tout ceux désireux de s’impliquer en faveur d’une agriculture et d’une alimentation paysanne. L’Union paysanne c’est… l’Alliance de la Terre et de la Table.

 

Pourquoi prendre action pour stopper la luzerne OGM?

Voici une courte vidéo animée en anglais sur la luzerne OGM. C’est une initiative du Réseau Canadien d’Action sur les Biotechnologies (RCAB), qui vous suggère également d’envoyer une lettre au Ministre de l’agriculture afin de lui montrer votre sensibilité à ce sujet. Suivez la petite abeille qui est en train de comprendre la menace de la luzerne génétiquement modifiée. Regarder la vidéo.

 

Ecrivez une lettre au Ministre fédéral de l’Agriculture:

(texte suggéré)

Monsieur le Ministre Ritz,

Je vous écris pour vous prier de prendre des mesures immédiates pour bloquer la commercialisation de la luzerne génétiquement modifiée (GM) au Canada. La luzerne GM menace les marchés de tous les producteurs de luzerne ainsi que l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture biologiques au Canada.

L’introduction de la luzerne génétiquement modifiée (GM) tolérante à l’herbicide (Roundup Ready) de Monsanto aurait de graves impacts négatifs sur de nombreux types d’agriculteurs et de systèmes agricoles, à la fois conventionnels et biologiques.

Les agriculteurs conventionnels et biologiques conviennent que la culture de la luzerne GM n’est ni nécessaire ni souhaitable. Parce que la luzerne est une culture vivace pollinisée par les abeilles, la contamination par la luzerne GM est inévitable. La luzerne GM a été approuvée au Canada en 2005, mais doit être soumise à une étape de plus avant de pouvoir être vendue légalement comme semence au Canada. S’il vous plaît, faites obstacle à la luzerne GM avant qu’elle contamine les champs des agriculteurs.

S’il vous plaît, prenez des mesures immédiates pour stopper la luzerne GM.

 


Pour en savoir plus : http://rcab.ca/content/view/full/997

Lien complet de la vidéo sur Youtube : http://www.youtube.com/watch?v=tlbtIEVF77Q&context=C383a5d6ADOEgsToPDskLqMXdLgQDBu5FNEPcMBWBW