Articles

18 ans d’OMC, ça suffit! Le libre-échange bénéficie aux multinationales et aggrave la pauvreté !

Non à l’OMC et aux traités de libre échange

(Bali, 3 décembre 2013) Alors que les négociations officielles de l’OMC ont débuté ce mardi 3 décembre à Bali, Indonésie, les mouvements sociaux ont pris la rue. Gerak Lawan, une alliance de mouvements populaires Indonésiens contre le néocolonialisme et l’impérialisme, ainsi que l’assemblée des mouvements sociaux pour une Asie alternative (SMAA), une récente coordination des mouvements sociaux asiatiques, La Via Campesina et des représentants d’organisations du monde entier ont manifesté à Renon Square, à Denpasar, de 9h à 14h ce mardi 3 Décembre.

On nous oblige à accepter un accord juridiquement contraignant sur la facilitation du commerce laissant les paysans dans la faim. Nous réitérons notre appel à sortir l’agriculture de l’OMC.La manifestation a réuni au moins 1 000 paysans, syndicalistes, étudiants, femmes et jeunes originaires de plus de 30 pays. Ils ont exprimé leur rejet total de l’OMC et du système de libre-échange en place.

Pour Yoon Geum Soon, membre du comité de coordination international de la Via Campesina, mouvement global des paysans ayant plus de 200 millions de membres dans le monde, « Le paquet de Bali est un accord horrible pour le monde « en développement ». On nous oblige à accepter un accord juridiquement contraignant sur la facilitation du commerce laissant les paysans dans la faim. Nous réitérons notre appel à sortir l’agriculture de l’OMC » .

« Nous ne voulons pas entrer dans les discussions pour savoir si la clause de paix doit être de quatre ans ou de dix ans, car le fait est que l’OMC ne fait rien pour les paysans, et qu’à long terme, OMC est synonyme de mort pour nous. Les paysans Indiens n’accepteront jamais un tel accord », a déclaré Yudhvir Singh de BKU, le principal syndicat paysan en Inde.

Les manifestations pacifiques ont également rappelé l’échec de l’OMC. Après 18 ans, l’OMC a  seulement permis le développement des multinationales. Selon le World Investment Report 2013 de la CNUCED, « les multinationales représentent environ 80% du commerce mondial ». Les règles du libre-échange ont aggravé la concentration de la richesse mondiale.

Bali est un moyen de faire revivre l’OMC pour trouver de nouveaux moyens de croissance du commerce mondial. Mais cela ne conduira qu’à favoriser la surexploitation de ressources limitées et la concentration de la richesse dans quelques mains.Alors que nous faisons l’expérience des limites de la planète, la croissance du commerce mondial, dans sa quête d’expansion infinie, ralentit. En 2012, le commerce mondial n’a augmenté que de 0,02 % en valeur, alors que l’économie mondiale a progressé de 1,3%. Il est clair que nous sommes entrés dans une nouvelle étape de l’économie mondiale qui se caractérise par un net ralentissement.

Selon Pablo Solon, ancien ambassadeur bolivien à l’ONU, maintenant directeur exécutif de Focus on the Global South : « Il est clair que le paquet de Bali est un moyen de faire revivre l’OMC pour trouver de nouveaux moyens de croissance du commerce mondial. Mais cela ne conduira qu’à favoriser la surexploitation de ressources limitées et la concentration de la richesse dans quelques mains ».

Les mouvements sociaux réclament non seulement le rejet du paquet Bali, mais également de l’OMC et de l’ensemble du régime de libre-échange. Pour Lidy Nacpil de Jubilé Sud, « 18 ans d’OMC, c’est assez. Ce qu’il nous faut est une alternative au libre-échange et un système qui soit basé sur la justice économique. »

 


 

Source :

Communiqué de presse de la Via Campesina, Gerak Lawan et de l’assemblée des mouvements sociaux pour une Asie alternative (SMAA)

 

Une bourse de l’Union paysanne pour un voyage à Cuba!

up-cremeDélégation de l’Union Paysanne aux formations en Agroécologie à Cuba : nouvelles possibilités de financement offertes! Pour les membres paysans et paysannes : Une bourse de 500$ sera octroyée à un/une membre qui agira à titre de délégué officiel. Aide spéciale supplémentaire pour les jeunes de la relève!

 

Vous trouverez tous les détail du voyage ici : Formation et rencontre internationale d’Agroécologie à Cuba

 


 

1- Une Bourse de 500$ pour un voyage à Cuba

Pour les membres paysans et paysannes : Une bourse de 500$ sera octroyée à un/une membre qui agira à titre de délégué officiel.

CONDITIONS

  • être disponible à partir au moins 7 jours consécutifs entre le 10 et le 29 novembre
  • S’engager à débourser les frais non couverts par la bourse de 500$

CRITÈRES DE SÉLECTION

  • la priorité sera accordée aux membres paysans/paysannes. Par la suite, à la relève agricole.
  • démontrer une connaissance des positions politiques de l’Union Paysanne
  • s’engager à poursuivre son implication au sein de l’Union paysanne au retour est un atout.
  • s’engager à assurer le rôle de délégué officiel de l’Union Paysanne, c’est-à-dire :

a) à Cuba :

  • représenter l’Union Paysanne et mettre de l’avant ses positions lorsque nécessaire (entrevues, participer à des réunions régionales, continentales, etc.).
  • participer activement aux activités et formations

b) Au retour :

  • s’engager à soumettre un rapport écrit sur les points saillants de l’événement
  • présenter la méthode d’agroécologie aux membres de l’Union Paysanne (sous forme d’atelier par exemple)

 

2- Financement spécial pour jeunes de la relève

Pour les membres jeunes (35 ans et moins) nous organisons un financement conjoint afin d’encourager un ou une jeune à participer à l’événement! (toutes autres contributions sont les bienvenues!):

  • La ferme La Grelinette : 200$
  • Journées québécoises de la solidarité internationale : jusqu’à 150$

CONDITIONS

  • être disponible pour partir à Cuba la première semaine de cours (10-15 novembre)
  • En direct de Cuba : participer à un événement interactif avec les participants d’une activité sur l’agroécologie qui sera organisée dans le cadre des Journées québécoises de la solidarité internationale en Montérégie. Il s’agira de partager ses connaissances et son expérience de cette première semaine de cours.
  • S’engager à débourser les frais non couverts par la bourse

CRITÈRES DE SÉLECTION

  • tout membre jeune (paysan ou citoyen) peut soumettre sa candidature.
  • démontrer un intérêt à participer activement aux activités de l’Union Paysanne liées à l’agroécologie avant, pendant et au retour de son séjour (par exemple : le centre paysan, le comité international, La Via Campesina).

 

devanture-cuba m

 

**DATE LIMITE POUR SOUMETTRE VOTRE CANDIDATURE AUX BOURSES
30 SEPTEMBRE 2013**

Les membres et amis de l’Union Paysanne, qu’ils soient admissibles au financement mentionné ci-dessus ou non, peuvent bénéficier d’un tarif préférentiel pour l’achat de leur billet d’avion. Veuillez donc nous aviser le plus rapidement possible si vous souhaitez réserver votre billet d’avion avec notre agence et bénéficier du tarif de groupe (à partir de 560$ selon les disponibilités de vols au moment de la confirmation).

Merci!

Le comité international
international@unionpaysanne.com

 

 

3e youth assembly P1000872 m

La Via Campesina : Processus régional des jeunes et nouvelles de Jakarta

Aux membres jeunes et à la relève de l’Union Paysanne qui souhaiteraient en savoir davantage sur le travail des jeunes de Via Campesina en Amérique du nord : voici un message du coordonateur régional des jeunes de Via Campesina annonçant un appel conférence le 28 août prochain!

Si cela vous intéresse ou si vous avez des questions, veuillez écrire à: international@unionpaysanne.com

Comité international de l’UP


 

3e youth assembly P1000872 m

La 6e Conférence internationale de Jakarta a mené à plusieurs grands résultats qui auront des effets importants sur le processus des jeunes (et le fonctionnement global du mouvement) dans nos régions, aux niveaux international et dans les principaux domaines thématiques du mouvement. Ceci affectera également notre direction et les structures de coordination de l’organisation.

Il y a deux documents ci-dessous en pièces-jointes qui ont été produits lors de l’Assemblée des jeunes de LVC.

1/ La « Déclaration des Jeunes» a été l’articulation de clôture de la jeunesse. C’est pour servir un message à nos camarades du monde entier, que les jeunes ont une vision pour l’avenir et une meilleure compréhension des causes profondes et des symptômes des crises actuelles.

2/ Le « Plan d’action » est le cadre, les thèmes directeurs de la jeunesse dans les années à venir. Il n’est pas destiné à être imposé dans nos régions, il a été rédigé comme une synthèse de toutes les grandes intersections dans lesquelles nous nous engageons dans nos différents pays et régions. Vous trouverez sur ce document, que notre région est responsable de la co-coordination de deux thèmes – Migrations et Agroécologie. La pièce centrale de ce plan d’action est le fonctionnement interne et l’accent mis sur le renforcement de notre niveau d’auto-organisation. S’il vous plaît répondre en arrière si vous souhaitez mettre ces documents en espagnol et en français.

Pour nous, dans notre région, nous avons quelques pistes claires pour s’engager avec les autres, à l’étranger et au pays. Tout d’abord, la prochaine réunion régionale sera organisée par l’Association des travailleurs agricoles de la Floride (FWAF) dans Apopka, en Floride à la mi Janvier 2014 (date exact à déterminer). Ce serait une bonne opportunité de se rencontrer en personne, de s’engager dans la formation et le partage de nos expériences et de nous auto-organiser pour les prochaines perspectives à court et à long terme. Deuxièmement, il y a la possibilité de participer à une formation en agroécologie. Cette formation est organisée par l’ANAP, à Cuba, en Novembre prochain, les dates sont du 10 au 29. Il y a eu une demande pour former une délégation américaine et CA, et, idéalement, ce serait largement composée par des jeunes.

Pour débuter ce processus, il va y avoir un appel conférence (en anglais) des jeunes de la région, le mercredi 28 Août (heure à déterminer).
Sur cet appel, nous allons discuter de la conférence de Jakarta et le processus de la jeunesse au niveau international, continuer à construire un mécanisme collectif pour faciliter le partage, la communication et les échanges.

Paix.

P.S. Voici quelques photos de Jakarta, avec Audio et Vidéo!

https://picasaweb.google.com/wang.stephaniekp/Indonesia?authkey=Gv1sRgCOGQoMfmrL7CgAE&feat=email

http://tv.viacampesina.org/June-2013-Follow-the-VI

Blain Snipstal

 


 

assemblee P1000842 m
Evening Folks,

Hope this message finds you well and in the midst of a bountiful summer.

Several Months have elapsed since our previous communiques in regards to our regional process and lead-up to the 6th International Conference of La Via in Jakarta – that took place this past June.

While in Jakarta, there were several major outcomes from the conference that will have large effects on the youth process (and overall functioning of the movement) in our regions, at the international levels and within the major thematic areas of the movement. The affects will also be seen in our leadership and coordination structures.

There are two documents attached that were produced from the Youth conference. The « youth Declaration » was the closing articulation of the youth. It’s to serve as a message to our comrades around the world, that the youth have a vision for the future and an understanding the root causes and symptoms of the current crises. The « Action Plan » is the framework, the guiding themes for the youth in the coming years. It is not meant to be imposed in our regions, it was drafted as a synthesis of all the major intersections that we are engaging in our individual countries and regions. You will find on this document, that our region is co-coordinating two themes – Migrations and Agroecology. The central piece to this action plan is the internal functioning and the focus on strengthening our levels of self-organization. Please respond back if you would like these documents in Spanish and French.

For us, in our region, we have some clear avenues to engage with each other in person, both abroad and domestically. First, the next regional meeting will be hosted by the Farm Workers Association of FLorida (FWAF) in Apopka, Florida in Mid January of 2014 (exact dated TBD). This would be a strong opportunity to encounter each other in person, engage in training and sharing of our experiences and self-organize ourselves for the next short and long-term horizons. Secondly, there is an opportunity to participate in a Agroecology training specifically for LVC activists. This training is being hosted by ANAP, in Cuba in this coming November, the dates are from the 17 – 27. There has been a request to form a US and CA delegation, and ideally this would be heavily comprised by youth.

To keep this thread moving, there is going to be a youth call on Wednesday, August 28th. The times for this have yet to be determined. The week of the 26th, we will send out a call-in number/info on the call as well as a proposed agenda. On this call we will discuss the Jakarta conference and the youth process internationally, continue to build a collective mechanism for us to share, communicate and have exchanges, along with any suggestions you all may have. In the coming days, you all will receive and invitation to join a group titles « LVC Youth – NA » to help aid our communication. Once you receive this, please accept and send it along to all other youth/young folks who are comrades of yours that are engaged in the struggles of your organizations and local work.

Peace.

P.s. Here are some photos from Jakarta, along with Audio and Video!

https://picasaweb.google.com/wang.stephaniekp/Indonesia?authkey=Gv1sRgCOGQoMfmrL7CgAE&feat=email

http://tv.viacampesina.org/June-2013-Follow-the-VI

Blain Snipstal

 


 

Pièces-jointes :

LVC_3e_assemblee_des_jeunes.pdf

LVC_Declaration_Jeunes_Jakarta.pdf

Fiducies foncières agricoles – Séminaire sur l’approche coopérative

«Plusieurs conditions favorisant l’émergence du modèle de fiducie foncière agricole coopérative sont réunies dans le contexte actuel. D’une part, la relève agricole et l’accès aux terres pour les jeunes posent problème. D’autre part, nous sommes à l’heure où les citoyens sont davantage sensibilisés à l’importance de consommer localement et aux impacts de leurs gestes sur l’environnement

Par ailleurs, la crise écologique constitue maintenant une réalité qui incite à soutenir la production biologique et l’écoulement des produits à proximité.»

Mettre en place des conditions gagnantes – Fiducies foncières agricoles

8 avril 2011, 9h30 à 16h00, Petit Amphithéâtre, Cégep de Victoriaville

Qu’est-ce qu’une fiducie coopérative agricole? Quels en sont les enjeux? Quel en est le mode de gouvernance? L’objectif du Séminaire vise un partage des connaissances et des expériences pour favoriser une compréhension commune d’un modèle de développement qui pourrait s’avérer une voie porteuse pour l’avenir.

Horaire de la journée

  • 9h: Accueil des participants
  • 9h30: Fiducies foncières agricoles coopératives: qu’est-ce que c’est?
  • 10h30: Exemples québécois
  • 11h30: Diner
  • 12h30: Les enjeux: L’aspect juridique – Le financement – La gouvernance
  • 14h45: Pause
  • 15h: Une stratégie de développement
  • 16h: Clôture du séminaire

Informations

  • http://aruc-dtc.uqar.qc.ca
  • 418-835-1644 poste 28
  • Places limitées. Inscription au coût de 20 $ (dîner inclus)
  • Inscription obligatoire en suivant ce lien: www.surveymonkey.com/fiducies
  • 8 avril 2011, 9h30 à 16h00, Petit Amphithéâtre, Cégep de Victoriaville.
  • Local AR03, pavillon principal; 475, rue Notre-Dame Est, Victoriaville.

«Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants.» A. de St-Exupéry