Articles

Produit Menacé

L’appellation « Produit menacé » est lancée

Produit Menacé L’appellation Produit menacé sert à dénoncer les dangers que le développement pétrolier fait peser sur nos écosystèmes, et donc sur notre garde-manger. Agriculteur.trice.s, artisan.e.s, paysan.ne.s, dénoncez vous aussi la menace que le développement pétrolier fait peser sur votre activité et la santé des écosystèmes qui nous nourrissent.

Plusieurs projets d’augmenter le transport du pétrole par train, bateau et pipeline sur le territoire se concrétisent. Aussi, l’exploration pétrolière est en marche en Gaspésie et à l’Île Anticosti, où l’on envisage la fracturation hydraulique. Les risques de fuites, déversements et accidents sont énormes, et constituent une menace pour les sources d’eau pure qui permettent la production, la pêche et la cueillette d’aliments sains par de nombreux artisans de la terre et de la mer.

Comment ça fonctionne?

Depuis juin 2014, quelques producteurs appose l’autocollant Produit Menacé par le développement pétrolier avec un lien vers le site Internet de Coule Pas Chez Nous et/ou Tache d’Huile (le mouvement gaspésien contre les hydrocarbures) sur leurs sachets.

La présence de l’appellation sur un aliment est avant tout une prise de position par le producteur et une occasion de stimuler le débat sur cet enjeu et d’en solidariser les acteurs, à la fois ceux qui produisent des aliments mais aussi ceux qui en consomment.

Pour les producteurs qui n’emballent pas leurs produits ainsi que les autres, il est proposé d’avoir une affiche de l’appellation à leur kiosque de vente. Les frais d’imprimerie sont assumés par le producteur. Bien sûr, le graphisme est fourni gratuitement, avec adaptations possibles de l’étiquette selon les besoins. 
 
Alors que le développement pétrolier promet des emplois éphémères et des dégâts durables, la production d’une alimentation saine et locale promet un avenir viable pour notre territoire.

 

Posons-nous donc la question : on veut quoi dans notre assiette ?

 

Pour en savoir plus
Pour plus d’information ou pour faire partie du mouvement contacter Stéphane Albert, au 418-763-4170 ou maddixalbert@gmail.com. Vous pouvez aussi visiter le site de Tache d’Huile (www.tache-dhuile.info) et jeter un coup d’œil dans l’Onglet Produit Menacé pour une autre description.

Partenaires
Mouvement Tache d’Huile tache-dhuile.info
Coule Pas Chez Nous coulepascheznous.com

Artisans
Varech Phare Est varechphareest.com
Les Jardins de la Mer lesjardinsdelamer.org
Nature Highland naturehighland.com
Gaspésie Sauvage gaspesiesauvage.com

 

Une pétition pour faire de la Gaspésie un territoire sans organisme génétiquement modifié (OGM)

Un apiculteur de la Baie-des-Chaleurs, John Forest, lance une pétition pour faire de la Gaspésie un territoire sans organisme génétiquement modifié (OGM).

L’homme de Maria, qui produit du miel biologique, estime que les pesticides et les herbicides détruisent ses essaims.

Le recours aux semences génétiquement modifiées pour résister aux pesticides et aux herbicides est donc un sujet de préoccupation important pour M. Forest. L’homme d’affaires, qui exploite chaque été près de 800 ruches, veut aussi préserver les 14 emplois de sa PME.

L’apiculteur demande donc à la population de signer une pétition pour bannir les semences de maïs et de soya transgéniques de la Gaspésie. « C’est de faire signer le plus de monde possible. Après ça, aller voir les députés, aller voir le MAPAQ, aller voir l’UPA », explique John Forest.

Pour signer la pétition (si vous habitez une région de la Gaspésie) :

Vous pouvez aussi signer cette pétition d’appui lancée par l’Union paysanne :

Source :  Une pétition pour une Gaspésie sans OGM (Radio-Canada)

 

Le Rocher Percé - Dessin de McLoed

Gaspésie sans OGM – Pétition en appui aux gens de la Gaspésie

Avec l’intérêt suscité par l’initiative de John Forest, un apiculteur bien connu de la Baie-des-Chaleurs en Gaspésie qui a mis en ligne une pétition pour une Gaspésie sans OGM et suite nombreux commentaires de nos membres et du public qui nous ont signifiés leur désir de soutenir cette cause jugée importante non-seulement pour la santé humaine mais également pour la survie de l’agriculture biologique au Québec.

L’Union paysanne vous permet dès à présent d’appuyer cette initiative en Gaspésie, qui pourrait être la première étape vers un Québec sans OGM!

 


 

Pétition pour l’exclusion de plantes OGM et organismes génétiquement modifiés en Gaspésie

Attendu que:

  • Les plantes génétiquement modifiées ont été mises en marché sans être étiquetées en dépit des risques écologiques et commerciaux qu’elles représentent;
  • L’État québécois soutient financièrement -par les programmes d’assurance revenu- les agriculteurs qui font des cultures commerciales de plantes génétiquement modifiées;
  • Au contraire des promesses des fabricants, les pratiques agricoles associées à ces technologies augmentent la quantité de pesticides appliquée dans le milieu;
  • Le secteur agroalimentaire gaspésien mise sur le développement des produits distincts et à valeur ajoutée, comme les aliments sans OGM, d’appellation spécifique ou biologiques;
  • La résolution 8053 de la MRC de la Haute-Gaspésie a fait de la Haute-Gaspésie une région Verte et Active qui souhaite bannir l’utilisation des OGM et faire du territoire une zone sans contamination.

Signer la pétition

{petition identifier= »gaspesie_sans_ogm_appui »}

 


 

Le Rocher Percé - Dessin de McLoed


 

Pour en savoir plus :