Textes d’opinion

Les pesticides ne tuent pas les insectes selon le Père Noël

22 septembre 2017. Dans les derniers jours, en sortant de mes ruches, j’ai pris le temps de lire les pensées profondes de Christian Overbeek, président des Producteurs de Grains du Québec, et de Jacques Cartier, président du Conseil…
,

Entrevue du président Union paysanne concernant l'épandage de lisier au bureau de l'UPA

16 mai 2017 : Entrevue du président de l'Union paysanne à Richard Martineau dans le cadre de l'épandage de lisier au bureau de l'UPA. https://unionpaysanne.com/wp-content/uploads/2017/05/Martineau-Trudeau-Benoit-Girouard.mp3
,

L’Union paysanne, bonne pour le bio?

Soyons un peu chauvins quelques minutes. Alors que l’Union paysanne n’arrive jamais à voir l’une de ses actions positives reprises dans la Terre de Chez Nous et que l’UPA aime bien faire croire que nous sommes contre tout, voilà qu’une…

75 ans du droit de vote des femmes. Et les agriculteurs eux?

Le 18 avril 2015, nous fêtions le 75e anniversaire de l'obtention du droit de vote des femmes dans un Québec qui se perçoit aujourd'hui comme une société moderne, plurielle et surtout plus juste. Pourtant, le Québec traîne une grande injustice qui n'a toujours pas été corrigée et c'est celle qui touche les agriculteurs et agricultrices québécois.

Sirop! C’est un cartel!

23 février 2016, Le président de l’Union des producteurs agricoles (UPA), dans une récente lettre d’opinion, s’est porté à la défense du cartel mis en place en acériculture par l’un de ses syndicats. Il y va d’une mauvaise comparaison pour parler d’exception agricole alors qu’il faudrait surtout parler d’exception québécoise. Nul part ailleurs dans le monde il est pensable de voir un syndicat, en situation de monopole, prendre le contrôle de tout un secteur agricole.

L'achat local, plus que jamais!

Deux nouvelles récentes quoique différentes frappent, à mon avis, car elles rappellent l'importance de l'achat local. La première est un contre-exemple. L'OMC vient de permettre au Canada et au Mexique d'imposer des droits de douane d'environ 1 milliard de dollars sur les produits en provenance des États-Unis.

Guidounes, les agriculteurs?

Année après année, avant le congrès de l'UPA, on peut voir la Terre de chez nous se tapisser d'articles critiquant tout ce qui bouge. Le but visé? Fouetter les troupes ou ce qui en reste. Cela se fait souvent dans une relative indifférence et je n'y aurais pas porté attention moi-même avant que des agriculteurs fâchés m'appellent. Voilà donc que Jacinthe Gagnon, présidente de Fédération régionale, traite les agriculteurs qui ne suivent pas l'UPA dans ses revendications de «guidounes».

Lettre d'opinion: Pas de souveraineté alimentaire, sans agriculteur souverain

Le 8 octobre dernier, le président de l'Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau, se commettait dans une lettre d'opinion sur la limite d'adaptabilité des fermes du Québec. Si l'ensemble du texte fait du sens, il sonne également faux pour quiconque a observé la scène agricole québécoise des quinze-vingt dernières années. Pourquoi?

Soyez subversif... jardinez!

Au Québec, comme dans beaucoup de pays riches, me croiriez-vous si je vous disais que rien n'est plus subversif que de faire son jardin ou élever quelques animaux? Ça l'est peut-être encore plus au Québec qu'ailleurs. Alors qu'il n'y a rien de plus fondamental que la capacité de produire sa nourriture, le Québec est un peu le rideau de fer d'Amérique du Nord. Pourquoi?
,

Politique agricole : le Parti québécois doit refaire ses devoirs!

Le Parti québécois a déposé le 16 mai dernier une politique dite de souveraineté alimentaire. Nous, agriculteurs, citoyens, artisans de la terre et de la table, pensons que cette politique dénature le concept de souveraineté alimentaire et n'offre aucun moyen pour résoudre les crises qui se sont multipliées dans le monde agricole.