Une fiducie veut sauver les petites fermes bios du Québec

«Devant le manque de relève et la menace de fermeture de nombreuses petites fermes bio [sic] au Québec, une organisation sans but lucratif a décidé de s’organiser en fiducie pour préserver la culture biologique sur des fonds de terre, et ce, à perpétuité. Il s’agit de la première expérience du genre au Québec et elle pourrait faire des petits, estime l’organisme.»

Source : Une fiducie veut sauver les petites fermes bios du Québec, Jessica Nadeau (Rue Frontenac).