Osez le caprin!

La chèvre est un petit ruminant qui peut offrir aux éleveurs une gamme de produits variés, tels que le lait, la viande et le mohair. Au Québec et en Ontario, l’élevage caprin est principalement orienté vers la production laitière pour la fabrication de fromage, alors que dans l’ouest du Canada, cette activité est surtout destinée à la boucherie.

À chaque race de chèvre correspond un produit final (Tableau 1) :

Le lait de chèvre peut être consommé frais, transformé en fromage, en yogourt ou en beurre. L’idéal visé chez les femelles en production laitière est une morphologie féminine; des cuisses incurvées vers l’intérieur, un cou long et mince, une glande mammaire haute et bien attachée. Pour la boucherie, les qualités recherchées chez l’animal sont un gain de poids rapide et une musculature accrue afin de produire une viande peu grasse et riche en fer.

Le mohair de la chèvre angora est une fibre animale très recherchée pour ses qualités de douceur, de lustre et de résistance, en plus de ses propriétés thermiques. Le prix de vente de la fibre est basé principalement sur sa finesse, alors une toison dense, fine et uniforme est indicateur d’une bonne génétique pour cette production.

Le produit final voulu et la race choisie auront une influence sur la méthode d’élevage, toutefois les besoins de base de l’animal demeurent. Sommairement, les besoins alimentaires de ce ruminant peuvent être comblés avec de l’eau potable à volonté, du fourrage de qualité, de la moulée ainsi que des arbustes et des broussailles pour brouter au printemps et à l’été.

Vous trouverez de l’information supplémentaire sur l’élevage de la chèvre en consultant la nouvelle version du guide L’élevage de la chèvre publié par le CRAAQ. Cet ouvrage vous invite à parfaire vos connaissances concernant la chèvre laitière, la chèvre de boucherie et la chèvre angora.