Huit questions sur les enjeux agricoles aux candidats à la chefferie du Parti québécois

Depuis maintenant 14 ans, l’Union paysanne porte la voix des agriculteurs et de la population en faveur d’une agriculture et d’une alimentation à échelle réellement humaine.

Assez étrangement, il est rare d’entendre parler d’agriculture et d’alimentation même si celles-ci représentent une part importante de l’économie du Québec. Ainsi, comme nous l’avions fait aux élections générales de 2014, nous souhaitons profiter de la course à la chefferie au Parti québécois pour sonder les candidats et la candidate sur leurs positions et les engagements qu’ils sont prêts à prendre.

En effet, afin de bien comprendre où se situe chaque candidat en matière d’agriculture et d’alimentation, l’Union paysanne leur demande de répondre à sept questions qui couvrent une partie des intérêts des agriculteurs et de la population québécoise. Leurs réponses seront dévoilées sur notre site Web.

Nous les invitons donc, dès maintenant, à mettre les enjeux agricoles, de forêt, de ruralité et d’alimentation à l’avant plan dans cette course à la chefferie. Leurs réponses seront dévoilées vers le 10 avril.

Questions

  1. À l’heure actuelle, le Canada permet la vente de fromages de lait cru importés qui sont soumis à des exigences inférieures à celles auxquelles les fromages de lait cru québécois sont soumis. Si vous êtes élu(e) chef du Parti québécois, quels engagements êtes-vous prêt(e) à prendre pour remédier à cette situation inéquitable et favoriser la liberté de production des fromagers québécois?
  2. Si vous êtes élu(e) chef du Parti québécois, quels engagements êtes-vous prêt(e) à prendre pour assurer la liberté d’association aux producteurs agricoles du Québec et garantir le pluralisme syndical comme dans tous les autres secteurs d’emploi au Québec, au Canada et dans le monde?
  3. Si vous êtes élu(e) chef du Parti québécois, quels engagements êtes-vous prêt(e) à prendre envers l’utilisation d’hormone de croissance, d’antibiotique et de pesticides qui se retrouvent dans notre alimentation
  4. Si vous êtes élu(e) chef du Parti québécois, quels engagements êtes-vous prêt(e) à prendre pour augmenter la production biologique au Québec?
  5. Si vous êtes élu(e) chef du Parti québécois, quels engagements êtes-vous prêt(e) à prendre en matière d’étiquetage des OGM sachant que cette question fait l’objet d’une quasi-unanimité chez les Québécois depuis 20 ans?
  6. Si vous êtes élu(e) chef du Parti québécois, quels engagements êtes-vous prêt(e) à prendre afin de favoriser la relève agricole?
  7. Si vous êtes élu(e) chef du Parti québécois, quels engagements êtes-vous prêt(e) à prendre afin d’augmenter les achats institutionnels de produits du Québec malgré les accords de l’ALENA?
  8. La forêt québécoise est une ressource, une richesse, une fierté), si vous êtes élu(e) chef du Parti québécois, quels engagements êtes-vous prêt(e) à prendre afin de «faire autrement» en matière de forêt?

 Voir les réponses obtenues ici