La Chronique paysanne - 18 décembre 2018
UNION PAYSANNE
 
 

La Chronique paysanne

Édition du 18 décembre 2018

Dans cette chronique:

 

- Mot des fêtes;
- Congrès 2019: réservez vos dates!
- Offre de commandite et appel de produits;
- Adoption de la déclaration des droits paysans;
- Saumon GM: Une coalition s'inquiète.

Le mot des fêtes

Le mot des fêtes 


La presse regorge actuellement d’articles sur les répercussions des récents accords de libre-échange ainsi que sur les changements climatiques en lien avec notre agriculture. Conscient de l’impact financier sur les fermes du Québec de l’entrée massive de denrées en provenance d’autres pays, il est cependant nécessaire de pousser l’analyse plus à fond et de ne pas simplement réclamer plus d’argent du gouvernement. Premièrement, il ne fallait pas faire de l’agriculture un produit marchandable et exportable. Vouloir exporter à tout prix et ensuite réclamer une fermeture des frontières relève de la plus profonde hypocrisie.

Ensuite, il faut permettre aux entreprises agricoles de diversifier leurs sources de revenus, par exemple en permettant la mise en marché directe ou l’agrotourisme.
(...)

Nous avons demandé à rencontrer le nouveau ministre de l’agriculture, M. Lamontagne. D’emblée, il mentionne ne pas vouloir toucher au monopole de l’UPA mais aussi qu’il veut favoriser la diversification des fermes. Est-ce normal si j’ai eu de la difficulté à mettre ça dans la même phrase? Je suis curieux de voir comment le ministre réalisera ce paradoxe…

D’ici là, je souhaite à chacun un beau temps des fêtes, du fond de mon rang. Je trouverai bien un poulet, un lapin ou une dinde hors-quota dans mon congélateur. Ça a meilleur goût.

Maxime Laplante, ag, président

Co

 

Veuillez prendre note que le prochain congrès de l'Union paysanne aura lieu samedi le 9 février au Domaine Maizeret, à Québec, sous le thème : «Souveraineté alimentaire et luttes paysannes». Mettez cette date à votre agenda, la programmation sera disponible sous peu!

L'Assemblée générale annuelle se tiendra le lendemain, dimanche 10 février. TouTEs les membres y sont cordialement invitéEs.

Offre de commandite et appel de produits

  panier-legumes-1
Soucieuse de mettre les produits paysans en valeur, l'Union paysanne vous offre l'occasion de commanditer son congrès 2018 en fournissant des produits, transformés ou non. Le congrès regroupe une centaine de personnes ayant des valeurs communes à l'agriculture diversifiée, paysanne et respectueuse des personnes et des écosystèmes. Il s'agit d'une belle opportunité de rejoindre un public cible! 

Vous n'avez rien à vendre? Valorisez vos surplus en nous faisant un don. Vous mettrez ainsi votre ferme et votre labeur en valeur!

Pour information, contactez Marie-Josée à coordination@unionpaysanne.com

Journée historique : Adoption officielle de la Déclaration des droits paysans!

  Journée historique : Adoption officielle de la Déclaration des droits paysans!

C’est avec fierté que le mouvement international paysan de la Via Campesina, dont l’Union paysanne fait partie, salue l’adoption de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales. Ce 19 novembre dernier, un vote historique fut tenu lors de la Troisième Commission de l’Assemblée générale des Nations unies à New York...

Saumon GM: Une coalition s'inquiète

Carré-usines-saumon 

Québec, le 3 décembre 2018 – Plus de 20 organismes, associations et entreprises de produits de la mer  s’associent aujourd’hui pour demander à Catherine McKenna(1), Ministre de l'Environnement et du Changement climatique, de mettre en place un processus d’évaluation environnementale exemplaire et transparent en ce qui concerne la production du saumon génétiquement modifié (GM) au Canada. En effet, le gouvernement canadien serait proche d’accepter la production du saumon GM, ouvrant la porte à la construction des premières usines de production d’un poisson GM du monde.

« Mme McKenna se doit de réaliser un processus exemplaire et transparent. Devenir le premier pays à autoriser la production commerciale d’un poisson GM vient avec d’énormes responsabilités que le gouvernement canadien ne semble pas réaliser», dénonce Thibault Rehn, de Vigilance OGM.

Rappelons que le Canada demeure le seul pays au monde où il est possible de consommer du saumon GM, soit le premier animal génétiquement modifié arrivé sur le marché, et que les deux premières cargaisons sont arrivées au Québec. »(2)

La première usine de ce saumon GM est en construction à Rollo Bay, Île du Prince-Édouard, à proximité du Golfe St-Laurent, un écosystème qui abrite des saumons sauvages en migration vers les rivières du Québec...