La Chronique paysanne - 16 janvier 2019
UNION PAYSANNE
 
 

La Chronique paysanne

Édition du 16 janvier 2019

Dans cette chronique:

 

- Mot du président;
- Mot de Jean Pronovost;
- Congrès et AGA 2019;
- Centre paysan: recensement.

Mot du président - 16 janvier 2019

Mot du président - 16 janvier 2019 

Nous avons appris, au lendemain de Noël, le décès de Jean Pronovost qui a présidé la maintenant célèbre commission sur l’avenir de l’agriculture au Québec. Personne intègre et connue pour son doigté, son art de pouvoir entendre les divers intervenants du monde agricole avec attention, M. Pronovost a découvert cet univers qu’est l’agriculture québécoise. Découverte privilégiée, au-delà de la simple image véhiculée par les médias, souvent bucolique à souhait. Après un long périple dans le Québec rural, assisté par une équipe de recherchistes et deux autres commissaires, M. Pronovost s’est lentement forgé une opinion. Son constat principal : l’agriculture du Québec étouffe, manque d’oxygène, pour reprendre ses termes. Le carcan des fédérations contrôlant les plans conjoints, la rigidité des règles touchant l’aménagement du territoire, les obstacles pour la relève, le financement taillé sur mesure pour la grande entreprise spécialisée, tout cela à l’encontre des objectifs de diversification, de multifonctionnalité.

Mot de Jean Pronovost en vu du congrès de l'Up

  Mot de Jean Pronovost en vu du congrès de l'Up

24 heures avant son décès, monsieur Pronovost nous a fait l'honneur d'écrire un mot en vu du congrès de l'Union paysanne. Cet engagement jusqu'à la toute fin envers la cause agricole fait foi de l'importance qu'il accordait  à l'agriculture plurielle. Le voici!


Bonjour madame Renaud,

Voici le texte demandé. J'y crois beaucoup. Ce qui m'a incité a l'expédier à quelques autres personnes.  On conçoit souvent l'avenir de l'agriculture une ou à des étiquettes qui escamotent une partie de la vérité.

Certains prônent une agriculture dite industrielle mais qui au fond applique à l'agriculture le modèle économique traditionnel qui repose sur la croissance économique, le marketing, la recherche de la croissance, la productivité etc.  On produit et on vend des pommes de terre, du maïs ou des pommes comme  d'autres secteurs produisent et vendent des clous, des vis ou tous autres produits.

L'agriculture, la vraie, doit intégrer plusieurs autres valeurs à cette dimension économique.  Il faut penser notamment Santé et il faut penser que les impératifs Santé peuvent même varier avec les individus qui ont des besoins différents et particuliers.  Il faut aussi penser à la qualité de l'environnement car la qualité de la nourriture commence là; combattre les failles environnementales par des moyens naturels et biologiques plutôt que chimiques, etc.

Ce que je viens de souligner n'a rien à voir avec la taille des fermes ou de leurs modèles juridiques.  C'est évident que les quantités produites, parce qu'elles intègrent d'autres valeurs, ont tendance à devoir tenir compte des frais que l'éventail de ces valeurs entraînent.  L'État doit prendre tout cela en compte dans ses politiques.  L'agriculture n'est pas univoque. Elle n'est surtout pas noir et blanc et répond à une série de besoins interreliés.


Cordialement,

Jean Pronovost

9 et 10 février: Congrès de l'Union paysanne et AGA

 

L'Union paysanne vous invite avec enthousiasme à son Congrès 2019 - qui aura pour thème Souveraineté alimentaire et luttes paysannes - le 9 février prochain dans la ville de Québec, au domaine Maizerets. L'événement sera suivi le lendemain par l'Assemblée générale annuelle. L'événement est ouvert à toutes et tous. 

Plusieurs conférencières et conférenciers seront réunis afin d'aborder divers enjeux liés à la question agricole, notamment la question du développement de nouvelles biotechnologies, de l'agroécologie et de la souveraineté alimentaire comme outils conceptuels pour affronter la crise écologique, l'aménagement du territoire, la Déclaration des Nations Unies sur les droits des paysans, etc. Référez-vous à notre programmation préliminaire (ci-bas) afin de consulter plus exhaustivement les différents sujets abordés.

Achetez dès maintenant vos billets sur notre boutique en ligne


Programmation préliminaire

8h00-8h55 : Inscriptions

9h00-9h15 : Mot d'introduction

9h20-9h45 : Démarche de l'Union paysanne devant la régie

9h50-10h45 : La biotechnologie au service de la paysannerie?

10h45-11h00 : PAUSE

11h00-12h00 : Systèmes agro-alimentaires et enjeux environnementaux

12h00-13h00 : DÎNER

13h00-13h40 :

    Atelier 1 – Le rôle du facilitateur dans la méthodologie paysan-à-paysan

    Atelier 2 – Qui sont les paysan.ne.s?

13h45-14h15 : Aménagement du territoire québécois – enjeux

14h20-15h00 : Déclaration des Nations Unies sur les droits paysans

15h00-15h15 : PAUSE

15h15-16h45 : La Souveraineté alimentaire et ses perspectives

16h45-18h45 : SOUPER

18h45-20h00 : Alliance citoyenne-paysanne : identification des luttes prioritaires et des modes d'action

Recensement du Centre paysan

centre-paysan 

Le centre paysan procède actuellement à un recensement pour mieux connaître vos besoins de formation paysanne. Ce questionnaire leur permettra de comprendre les atouts et les besoins de la communauté afin de planifier la prochaine saison de formation. L'objectif de ce questionaire est de connaître les besoins de chaque communauté afin de proposer des formations adaptées et ainsi mieux vous accompagner dans la transition vers l'agroécologie!