UNION PAYSANNE
 
 

La Chronique paysanne

Édition du 15 mai 2019

Mot du président - 15 mai 2019

Mot du président - 15 mai 2019 

Maintenant que le sujet des changements climatiques circule dans toutes les chaumières et qu’il y aura sans doute bientôt des livres de cuisine en parlant, j’aborde aussi la question.

Dans mon comté définitivement rural (Lotbinière), une initiative citoyenne a donné très récemment naissance à une table de concertation à ce sujet : « Climat demain Lotbinière ». (...)

Une fois l’incontournable phase euphorisante de la création de cette table de concertation, les obstacles apparaîtront. Parmi ceux-ci, les barrières de la Régie des marchés agricoles qui empêchent encore et toujours la production hors-quota. En effet, l’apparition éventuelle de marchés locaux fera rapidement face au défi de trouver localement des œufs, du poulet, du lapin, du fromage, etc. Sept mois après la fin des audiences, la Régie n’a toujours pas rendu son jugement sur le hors-quota, persistant à ne pas vouloir appliquer la loi sur la mise en marché des produits agricoles, qui autoriserait les petits producteurs à fournir leur communauté avec plus que 99 poulets.

Il faudra également aborder la question sensible du végétarisme et du véganisme. Si la cible est la production industrielle, il ne faut pas démoniser les petits élevages, sur des fermes diversifiées, avec des animaux ayant accès à l’extérieur. (...)

En somme, la paysannerie se révèlera comme étant la meilleure forme d’agriculture pour contrer les changements climatiques.

Maxime Laplante, agr, président


Offre d'emploi : recherchiste

  Offre d'emploi : recherchiste

L'Union paysanne est à la recherche d'une personne admissible au programme d'emploi-été Canada afin d'agir comme recherchiste et/ou cinéaste

Critères d'admissibilités :

Pour être admissibles, les étudiants-es doivent :

  • Être âgés-es de 15 à 30 ans au début de l’emploi;

  • Être citoyens-nes canadiens-nes, résidents-tes permanents-tes ou désignés-es comme réfugiés-es en vertu de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés;

  • Être légalement autorisés à travailler au Canada conformément aux dispositions législatives réglementaires en vigueur dans la province ou le territoire visé.


Tâches

La personne embauchée aura pour tâche d'outiller l'équipe de l'Union paysanne à plusieurs égards, notamment:

  • Documenter, par vidéo ou articles, des pratiques d'élevages responsables;

  • Faire connaître les alternatives à l'élevage industriel;

  • Effectuer diverses recherches sur les empreintes environnementales reliées à la production d'aliments;

  • Effectuer une revue d'actualité sur les certifications environnementales et paysannes à l'international;

Horaire et salaire

  • Salaire de 15,00$/heure, 30 heures/semaine.
  • Contrat de huit semaines, du 2 juillet au 24 août (flexible)

Date limite pour appliquer: lundi 3 juin 2019, à midi.

Adhésion à l'Union paysanne

Adhésion à l'Union paysanne 

Êtes-vous membre?

Avez-vous renouveléE?

Faite-le en ligne dès maintenant :

https://unionpaysanne.com/devenir-membre/

CertainEs d'entre vous l'auront remarqué, d'autres non. La cotisation annuelle pour devenir membre de l'Union paysanne est récemment passée de 20$ à 60$.

Pourquoi cette augmentation? En fait, il s'agit d'un retour au montant d'il y a 4 ans. En effet, il y a quelques années, les membres du conseil d'administration de l'Union paysanne ont décidé de baisser la cotisation à 20$ par année en espérant créer une adhésion de masse. Le miracle ne s'est malheureusement pas produit et, aujourd'hui, nous sommes dans l'obligation de constater que ce maigre 20$ couvre à peine les frais administratifs relatifs à la gestion des membres.

Or, bien que l'achat local, le bien-être animal et le climat aient la cote ses temps-ci, force est de constater que le mouvement paysan du Québec bat de l'aile. Il n'y a toujours pas de financement disponible pour des organismes qui, comme nous, contribuent à l'amélioration de l'agroécologie et apportent les enjeux de souveraineté alimentaire sous le projecteur.

C'est donc dans une perspective de développement et dans l'objectif de mieux servir la cause paysanne au Québec que la décision a été prise, le 10 février dernier, lors de notre Assemblée génénéral annuelle, de revenir à une cotisation de 60$, en espérant que cette somme ne soit pas un frein pour personne. Si tel est le cas, n'oubliez pas que vous pouvez aussi servir la cause paysanne en proposant vos services bénévoles pour réaliser des tâches diverses (gestion des réseaux sociaux, participation au comité international, recherche de financement, rédaction d'un plan de communications, etc).

En espérant vous compter parmi nous sous peu,

Marie-Joseé Renaud,

coordonnatrice

Union paysanne