La Chronique paysanne - 15 août 2018
UNION PAYSANNE
 
 

La Chronique paysanne

Édition du 15 août 2018

Dans cette chronique:

 

- Mot du président;
- Compagne hors quota: les dates sont connues;
- Conférence sur la souveraineté alimentaire;
- Demande de moratoire sur les OGM;
- Aidez l'Union paysanne à faire la différence.

Les cochons auront-ils le temps d'une paix?

  Les cochons auront-ils le temps d'une paix?

Oh surprise, les cochons du Québec font encore les manchettes, de façon détournée cette fois. Pour ceux qui n’auraient pas eu l’occasion d’écouter M. Paul Doyon, second vice-président de l’UPA, je vous invite à le faire, alors qu’il méprise ouvertement ceux qui voudraient élever des cochons « dans le bois », faisant ainsi référence à l’émission « Le temps d’une paix ». Alors que la canicule se poursuivait, on entendait à Radio-Canada les commentaires des dirigeants de l’industrie porcine, aux prises avec des retards de croissance chez les porcs, qui ne peuvent pas suer comme les humains (défaut ou qualité, je vous laisse juger…). Pourtant, depuis des millénaires et partout dans le monde, il y a des cochons qui vivent dehors, à des températures nettement plus chaudes que ce vit le Québec avec son climat nordique.
(...)

Il semble paradoxal qu’une nation comme le Québec, disposant de telles ressources naturelles, avec de l’espace à souhait, reste enlisé dans une telle rigueur et renonce ainsi au potentiel de la diversité. C’est d’ailleurs dans cette vision de diversité que l’Union paysanne ira devant la Régie des marchés agricoles à la fin octobre pour demander une hausse de la production hors-quota pour le poulet, les pondeuses et le dindon. L’intention est de créer un espace pour un type différent de production que ce que l’industrie de la volaille impose. Les audiences s’étaleront sur 9 jours.
(..)
Nous avons donc besoin de votre aide pour mener à terme cette campagne visant à permettre les petits élevages en dehors du contrôle de l’industrie, comme c’est d’ailleurs la cas partout au Canada. Voyez sur notre site notre campagne sur le hors-quota. Vous voulez aider concrètement? Voici une excellent occasion de le faire.

Votre président

Maxime Laplante, agr

Lire l'article complet sur notre site internet

Campagne hors quota

  Campagne hors quota

Ainsi que nous l’avons fréquemment mentionné, l’Union paysanne a demandé à la Régie des marchés agricoles d’être entendue dans le dossier du hors-quota afin de permettre la production et la vente de 2000 poulets, 300 dindons et les œufs de 300 pondeuses sans détenir ces fameux quotas de production, si onéreux. Rien de farfelu, puisque c’est déjà le cas dans la plupart des régions du Canada, le Québec et Terre-Neuve étant de loin les provinces les plus restrictives à cet égard.

Évidemment, les fédérations de l’UPA ne sont pas du même avis et ont d’abord demandé à la Régie de ne pas nous laisser présenter notre demande. Mais cette même Régie a quand même annoncé qu’elle tiendra 9 jours d’audience analyser notre demande, entre la fin octobre et le début de novembre.

Dans sa démarche, l’Union paysanne a choisi de faire appel à un avocat au fait des questions agricoles, soit Jean Nobert, que nous avons présenté au dernier congrès. Mais cette démarche occasionne des frais que l’Union paysanne ne peut couvrir à même son budget de fonctionnement habituel. Nous avons donc besoin urgemment de dons pour y parvenir. Nous suggérons un montant de 50$ par personne donatrice. À l’échelle d’une ferme, passer d’une production de 100 poulets à 2000 représente un revenu net supplémentaire d’environ 20 000$. Pour le consommateur, on parle de la possibilité d’avoir enfin accès à du poulet local sans passer par les filières de l’industrie agricole. En somme, un 50$ bien investi.

Pour plus de détails, consultez notre rubrique Campagne sur notre site web et faites un don dès maintenant. Ne laissons pas passer cette occasion de donner un peu d’oxygène au monde rural du Québec.


Maxime Laplante, agr, président.

Conférence sur la souveraineté alimentaire

Ecosphere-logo-noir-e1512855376454 

Visionner la conférence de Marie-Josée Renaud, coordonnatrice de l'Union paysanne, à la Foire Écosphère de Montréal. Pour apprendre sur la souveraineté alimentaire et les solutions de l'Union paysanne!

OGM: demande de moratoire

  mais-ogm-monsanto_m

CBAN (Réseau canadien d'action sur les biotechnologies) a lancé une pétition en solidarité avec la NFU (National Farmers Union) afin de demander un moratoire sur tests en plein champ de cultures génétiquement modifiés. 

Il existe de nombreux tests de cultures OGM au Canada en plein champ. Malheureusement il est impossible de contrôler la contamination OGM de ces champs tests comme on l’a vu en juin dernier avec le cas du blé OGM. On découvrait une contamination de blé OGM en Alberta alors que cette culture n’a jamais été approuvée, ni au Canada ni dans le monde. Cela a entraîné la fermeture du marché japonais et sud-coréen.

Signer et partager la pétition : https://rcab.ca/take-action/wheataction/

Aider l'Union paysanne à faire la différence!

Union-paysanne-logo-alliance 

À quelques semaines de notre comparution devant la Régie des marchés agricoles, nous avons besoin de vous plus que jamais. 

Renouveler votre adhésion et envoyez-nous un don afin de financer nos dépenses juridiques. La paysannerie québécoise vous en sera éternellement reconnaissante!

Pour plus d'information sur la campagne juridique en cours, visionnez ce vidéo et cliquez ici: