Les dernières nouvelles sur des sujets intéressant l’Union paysanne.

L’agroécologie «peut doubler la production alimentaire en Afrique en 10 ans»

Selon un rapport de l’ONU, les projets agricoles utilisant peu d’intrants, ne reposant pas sur les fertilisants chimiques et les pesticides, ont haussé de façon signifiante la production alimentaire en Afrique, en Asie du Sud-Est et en Amérique du Sud. Pour en savoir plus : Agroecological farming « can double food production in Africa over next 10 years » (Tom Levitt, The Ecologist).

Olivier De Schutter en appelle à un virage fondamental en faveur de l’agroécologie

«[8 mars 2011] GENÈVE – Ce mardi 8 mars, le Rapporteur spécial a présenté son rapport « Agroécologie et droit à l’alimentation » devant le Conseil des droits de l’homme de l’ONU. Fondé sur l’examen approfondi des plus récentes recherches scientifiques, ce rapport démontre que l’agroécologie peut doubler la production alimentaire de régions entières en 10 ans tout en réduisant la pauvreté rurale et en apportant des solutions au changement climatique. Le rapport appelle donc les États à entamer un virage fondamental en faveur de l’agroécologie comme moyen de répondre aux défis alimentaires, climatiques et de pauvreté dans le monde.»

Olivier De Schutter | Rapporteur Spécial des Nations Unies pour le Droit à l’Alimentation

Source : Rapport : agroécologie et droit à l’alimentation

Contre le gaz de schiste, le Larzac de Bové bouge (encore)

«Le Larzac a découvert dans un même mouvement qu’il était assis sur un faramineux gisement de gaz et que le gouvernement avait déjà accordé des permis de forer à plusieurs sociétés – dont Total et GDF Suez –, qui pourront planter leurs derricks où elles veulent. Depuis, les «anciens» se repassent le film. C’est la lutte.»

Source : Contre le gaz de schiste, le Larzac de Bové bouge (encore) Sophie Verney-Caillat (Presse toi à gauche!). 

L’envers de l’assiette – Et quelques idées pour la remettre à l’endroit

«Depuis sa parution en 2003, le succès de L’envers de l’assiette ne se dément pas. Des milliers de QuébécoisEs l’ont adopté pour éclairer leurs choix de consommation. Engagé, socialement responsable et accessible, ce guide alimentaire nouveau genre a été entièrement retravaillé et mis à jour par l’auteure.

Laure Waridel scrute nos habitudes alimentaires et nous montre les dangers d’une agriculture industrialisée et mondialisée. La distance croissante parcourue par nos aliments augmente les émissions de GES (un fruit parcourt en moyenne plus de 2500 km de l’arbre à l’assiette), les modes de production agricole polluent la terre et l’air, les océans se vident, les abeilles disparaissent et le système agroalimentaire, toujours dominé par une poignée de transnationales, continue de cultiver les inégalités Nord-Sud. Et si en 2003, 800 millions de personnes souffraient de la faim, ce chiffre atteint tristement 1 milliard aujourd’hui.»

Source : L’envers de l’assiette – Et quelques idées pour la remettre à l’endroit, Écosociété.

Un marché de solidarité s’organise à Joliette

«Un marché de solidarité, à l’image de celui des AmiEs de la Terre de Brandon, est en train de s’organiser à Joliette.»

Source : Un marché de solidarité s’organise à Joliette, Élise Giguère (L’Action).

Les paniers bios débordent de demandes

«Parti de zéro il y a 15 ans, le réseau d’agriculture soutenue par la communauté (ASC) de l’organisme Équiterre permet maintenant à 10 000 ménages québécois de recevoir un panier de produits biologiques chaque semaine pendant la belle saison. Et la demande ne fléchit pas, puisque la centaine de fermes inscrites ne suffit pas à répondre aux besoins.»

Source : Les paniers bios débordent de demandes,Claudette Samson (Le Soleil).

Le Livre vert sera déposé dans quelques semaines

«Le premier ministre maintient son intention de dévoiler dans la prochaine session parlementaire la première politique concernant l’agriculture.»

Source : Le Livre vert sera déposé dans quelques semaines, Céline Normandeau (La Terre).

Les fromages artisanaux auront leur festival

«Les fromages artisanaux du Québec auront désormais leur propre festival, en sus du traditionnel Festival des fromages de Warwick (qui, incidemment, déménage à Victoriaville). Une façon pour les artisans de revenir à l’essence d’une telle activité, soit la mise en valeur des produits fromagers.»

Source : Les fromages artisanaux auront leur festival, Claudette Samson (Le Soleil).

Saint-Camille : les irréductibles

«Un village de l’Estrie qui vit à l’heure de la mondialisation, à quoi cela ressemble-t-il? Ce documentaire nous plonge au cœur du village de Saint-Camille, dans les Cantons-de-l’Est, où vivent 450 habitants selon un modèle qui, depuis une vingtaine d’années, a fait ses preuves en matière de développement local. Dans le rang 13, 25 terrains ont été vendus à bas prix à la condition que les propriétaires y construisent leur maison dans les cinq années suivantes et y créent une activité agricole. On verra comment trois couples de nouveaux arrivants se sont intégrés à la dynamique des Camillois et quels sont leurs projets pour contribuer à la vie rurale basée sur la solidarité de Saint-Camille. » Film documentaire « Saint-Camille : Les Irréductibles » de Isaac Isitan Diffusion à Télé-Québec Lundi 7 mars 21h Mardi 8 mars 13h Mercredi 9 mars 0h.»

Source : Saint-Camille : les irréductibles, Télé-Québec.

Une fiducie veut sauver les petites fermes bios du Québec

«Devant le manque de relève et la menace de fermeture de nombreuses petites fermes bio [sic] au Québec, une organisation sans but lucratif a décidé de s’organiser en fiducie pour préserver la culture biologique sur des fonds de terre, et ce, à perpétuité. Il s’agit de la première expérience du genre au Québec et elle pourrait faire des petits, estime l’organisme.»

Source : Une fiducie veut sauver les petites fermes bios du Québec, Jessica Nadeau (Rue Frontenac).